Conclusion (Sport, Culture et Enjeu Militaire en Grèce Antique, épisode 04)

Dans le monde grec, le sport est avant tout une affaire culturelle. Les compétitions sportives sont organisées dans de grands sanctuaires religieux, sont réservées à des Grecs et définissent même la grécité, comme selon la formule célèbre d’Hérodote : « [L]e corps hellénique étant d’un même sang, parlant la même langue, ayant les mêmes dieux, les mêmes temples, les mêmes sacrifices, les mêmes usages, les mêmes mœurs »[1].

 

 

Le sport accompagne ainsi les formations d’excellence, comme celles des aristocrates, qui fournissent l’essentiel des participants aux grands jeux panhelléniques, et peut servir de creuset pour définir le citoyen à l’échelle de la cité, et est même requis par les rois hellénistiques pour constituer leurs corps de troupes grecques. A ce titre, le gymnase prend un rôle décisif à l’époque hellénistique, puisqu’il accompagne l’expansion grecque, et que les monarques l’utilisent pour former les phalanges macédoniennes, destinées à se battre en première ligne à côté des contingents ethniques possédant leurs propres capacités de combat.

 

Du gymnase au colisée ?

 

C’est à la fin du IIIe siècle avant Jésus-Christ que les Romains interviennent dans les affaires grecques. Le Romain Titus Quinctius Flamininus vainc militairement les Macédoniens de Philippe V à Cynoscéphales en 198 au moment de la Deuxième Guerre de Macédoine. Plutôt que d’occuper la Grèce, les Romains « libèrent » les Thessaliens et les enclaves macédoniennes du joug antigonide, et Flamininus proclame la liberté de tous les Grecs aux Jeux Isthmiques de 196 : ce n’est pas un hasard si l’hellénophone[2] choisit un sanctuaire panhellénique, en pleine compétition sportive, pour s’exprimer en tant que général vainqueur. Cinquante ans plus tard, la Grèce devient une province romaine, et la culture grecque s’invite à Rome. Les élites romaines considèrent à partir de cette époque l’éducation grecque comme étant une formation d’excellence, et nombre de jeunes gens fortunés iront à la rencontre de l’idéal intellectuel et sportif porté par le gymnase sur sa terre d’origine. Le modèle éducatif élitiste à la grecque se retrouve ainsi à la croisée des deux mondes.

 

Notes :

  • [1] HERODOTE, 8.144
  • [2] PLUTARQUE, Flamininus, 5.7  

 

Sources :

  • ANDRONICOS, M., « Sarissa », in Bulletin de Correspondance Hellénique (BCH) 94 (1970), p.91-107
  • ARISTOTE, Constitution d’Athènes, trad. G. Mathieu et B. Haussoulier, Belles Lettres, 1972 (1e éd. 1922), 101 p.
  • FEYEL, M., « Un nouveau fragment du règlement militaire d’Amphipolis », in Revue Archéologique (RA) 1935, p.29-68 ; HATZOPOULOS, M. B., L’Organisation de l’Armée Macédonienne sous les Antigonides. Problèmes anciens et documents nouveaux, De Boccard, Athènes, 2001, 196 p., annexe 3 : diagramma militaire d’Amphipolis
  • HATZOPOULOS, M., « Nouveaux fragments du règlement militaire macédonien », in Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscription et Belles-Lettres, volume 144, n°2, 2000, p.825-840
  • HOMERE, Iliade, chants XVII à XXIV, trad. P. Mazon, Belles Lettres, 2007
  • HOMERE, Odyssée, trad. Ph. Jaccottet, La Découverte, 2004 (1e éd. 1982), 435 p.
  • PAUSANIAS, Périégèse, trad. M. Clavier, Société Royale Académique des Sciences, 1821
  • PLUTARQUE, Vies Parallèles¸trad. A-M Ozanam, Quarto Gallimard, Paris, 2001, 2292 p

 

Bibliographie :

  • CHANIOTIS, Angelos, War in the Hellenistic World. A social and cultural history, Blackwell, Bodmin, 2005, 308 p.
  • CHRISTENSEN, Paul, KYLE, Donald G., A Companion to Sport and Spectacle in Greek and Roman Antiquity, John Wiley & Sons, Chichester, 2014, 658p.
  • DUCREY, Pierre, Guerre et Guerriers dans la Grèce Antique, Hachette Littératures, Evreux, 1999 (1e éd. 1989), 318 p.
  • HANSON, Victor Davis, The Western Way of War. Infantry Battle in Classical Greece, University of California Press, Berkeley, 1989
  • HATZOPOULOS, M. B., L’Organisation de l’Armée Macédonienne sous les Antigonides. Problèmes anciens et documents nouveaux, De Boccard, Paris, 2001, 196 p.
  • HATZOPOULOS, M. B., Macedonian Institutions Under the Kings. A Historical and Epigraphic Study (Tome I), De Boccard, Paris, 1996, 554 p.
  • LAUNEY, M., Recherches sur les Armées Hellénistiques, Tome I et II, De Boccard, Paris, 1987 (1e éd 1951), 1315 p.
  • LEGRAS, Bernard, Education et Culture dans le Monde Grec. VIIIe siècle av. J.-C. – IVe siècle ap. J.-C., Armand Colin, Paris, 2002 (1998), 156 p.
  • PRITCHARD, David M., Sport, Democracy and War in Classical Athens, Cambridge University Press, New York, 2013, 251 p.

 

Sport, culture et enjeu militaire en Grèce antique :

 

Autres Point d’Histoire :

Rédacteur pour Mundus Bellicus et la Gazette du Wargamer, j'écris sur l'actualité, l'actualité culturelle, la géopolitique et l'histoire militaire.

Laisser un commentaire