L’Antre des Mercenaires (Gothic II : Le Retour du SMM, épisode 04)

Me voilà donc de retour dans la forêt, où se côtoient de nombreuses monstruosités. Je commence à m’occuper des loups pour récupérer leurs peaux et me faire un joli pactole. Avec ma nouvelle armure, je me fais un peu moins croquer. Je profite de ces divers combats pour retourner d’abord chez Xardas, chez qui crèche désormais mon ami des bois Lester. Le mage noir n’a pas l’air très satisfait des nouvelles qu’apporte mon ancien pote de la Secte. Mais pas le temps de niaiser, il faut bien repartir au contact.

 


Saletés de loups !

 

Un des membres du cercle de l’eau m’accompagne au milieu des loups et des abominations des bois. Nous ne sommes pas trop de deux pour nous occuper de ces bêtes féroces, et il me laisse à une petite auberge au coin d’une route, où je crèche gratuitement grâce à la bague des mages de l’eau. Pratique. Je vais voir les paysans locaux, et leur misère fait peur à voir. Ils sont exploités par les mercenaires, et vivent au milieu des excursions de bandits et de bêtes féroces, notamment des sortes de gigantesques blattes qui infestent leurs champs. Mais qu’importe, rendez-vous chez Onar, le révolutionnaire local.

 


Un mercenaire qui cherche des noises.

 

Je suis très bien accueilli par un mercenaire qui veut s’en prendre à moi, et qui se moque de mon incompétence. Un autre m’accueille en me soutirant cinquante pièces d’or. Oh qu’on va s’amuser ici. Comme au bon vieux temps, je retrouve les mercenaires arrogants de la Colonie pénale d’où je viens, et m’attire plusieurs inimités. Ils ne respectent que la force, et j’ai beaucoup perdu. Je vais tout de même voir Lee, qui me reconnait, et se propose même de m’aider à rentrer dans la joyeuse bande des mercenaires. On va voir ce qu’on me propose.

 


Une grosse ferme et d’anciens bandits, main dans la main.

 

Même dans cette bonne vieille ferme, le leadership de Lee n’est pas totalement respecté. Un autre mercenaire, qui vient de plus loin, propose de piller les fermes réfractaires à la révolution plutôt que d’assiéger la ville comme Lee, qui veut négocier avec les Paladins pour se tirer. Je remplis quelques tâches, mais je dois encore me faire respecter d’une partie des mercenaires. Certains réclament de la drogue, d’autres que je tabasse deux trois personnes. Pour me préparer à ce genre de choses, j’entraîne ma force, je récupère une arme sympathique, et je retourne en ville pour m’entraîner au combat avec des armes à une main. Je retrouve une partie de ma force d’antan, et j’en profite pour la tester dans un petit duel, que je gagne haut la main. Ce succès m’inspire pour la suite.

 


Cette épée me change la vie.

 


Ma force se construit à nouveau, ma protection est bien meilleure qu’avant, et j’ai appris à découper les loups et à ouvrir les coffres.

 

Le Retour du SMM (Gothic II) :

Rédacteur pour Mundus Bellicus et la Gazette du Wargamer, j'écris sur l'actualité, l'actualité culturelle, la géopolitique et l'histoire militaire.

Laisser un commentaire