La Tête (Le Haut-Commandement Français, épisode 01)

Alors que l’armée de terre se réorganise selon le nouveau modèle « Au contact » qui bat son plein en cette année 2016, et que mes articles doivent être du même coup revus, je lance une nouvelle série « Armées d’Aujourd’hui » centré sur le haut-commandement français.

 

I. Le Chef d’état-major des armées (CEMA)

 

Le CEMA est sous l’autorité directe du Président de la République et du Gouvernement, et est responsable de l’emploi des forces et du commandement à la plus petite échelle possible, c’est-à-dire celle du monde. Il est aussi chargé des ressources humaines de l’armée, de son organisation, de son entraînement, de la coordination du renseignement et des relations internationales militaires. Il n’est bien sûr par seul dans ces multiples tâches, d’où l’intérêt de cet article.

 


Général d’Armée Pierre de Villiers, 2014

 

Il dirige ainsi les chefs d’état-major de l’armée de terre, l’armée de l’air et de la Marine Nationale. Il commande aussi les forces françaises à l’étranger, comme nous le verrons bientôt. Il a sous sa juridiction des conseillers diplomatiques, des organismes interarmées, une division des affaires générales, mais aussi l’Etat-major des armées.

 

II. L’état-major des armées (EMA)

 

Le « major général des armées » (MGA), secondant le CEMA, dirige l’EMA. Il est par ailleurs accompagné d’un officier général adjoint et de quatre sous-chefs d’état-major. L’officier général adjoint dirige la division transversale « études-synthèse-management général » (ESMG), ce qui lui permet de coordonner le fonctionnement de l’EMA et d’organiser un travail interarmées. Quant aux quatre sous-chefs d’état-major, ils sont divisés en spécialités, et à la charge d’un bureau, c’est-à-dire d’une division de l’EMA.

 

 

On trouve d’abord le « sous-chef Opérations » (SC-OPS), responsable du « centre de planification et de conduite des opérations » (CPCO), de la division emploi, de la division forces nucléaires et du « bureau géographique, hydrographique, océanographique et météorologique » (BGHOM). Il prépare les opérations, donne les objectifs, organise les retours d’expérience (RETEX), détermine les « budgets opérationnels de programme » (BOP) pour le financement de l’emploi des forces, dirige les forces interarmées des hélicoptères et de l’espace, et a sous sa férule les commandants de force de présence.

 

Ensuite, on trouve le « sous-chef Plans » (SC-Plans) qui détermine le format des armées, leur programmation et la planification de l’emploi des forces. Le « sous-chef Performance » (SC-PERF) s’occupe de l‘entraînement et de l’organisation des retours d’expérience. Enfin, l’ « officier général chargé des relations internationales militaires » (OG-RIM) s’occupe de la place des armées françaises au sein des partenariats militaires internationaux pour organiser des plans de coopération et garder un contact entre les différentes forces armées.

 

III. Le centre de planification et de conduite des opérations (CPCO)

 

Le CPCO, sous l’autorité directe du SC-OPS, est considéré comme le « centre nerveux » de la chaîne de commandement opérationelle. Située sur l’îlot Saint-Germain, on y trouve 200 officiers, sous-officiers, officiers du rang et officiers de liaison (les alliés) pour se charger de la planification et du bon déroulement des opérations.

 

 

Le CPCO dispose de « joints » aux compétences géostratégiques, permettant de diviser la planète en théâtres d’opérations, de joints aux compétences fonctionnelles, pour déterminer la logistique, la communication, et le renseignement, et enfin de cellules d’experts où on retrouve notamment des officiers de liaison.

 

Sources :

  • Le site du Ministère de la défense et les pages affiliées

 

Le Haut-Commandement Français :

 

Autres séries d’Armée d’Aujourd’hui :

 

Administrateur et rédacteur-en-chef omnipotent, j'écris sur l'actualité vidéoludique, l'actualité culturelle, la géopolitique et l'histoire militaire, parfois en partenariat avec Historia Games, Mundus Bellicus et la Gazette du Wargamer.

Laisser un commentaire