Le Grand Bazar (Gothic : Self-Made Man, épisode 06, fin)

J’avais donc réuni finalement les pierres du rituel. Il me fallait désormais rentrer dans le Vieux Camp pour convaincre les mages du feu, mais alors que je m’approche des murs de l’endroit où je me faisais au départ racketter, tous les gardes de la création m’attaquent. Je m’enfuis bien vite, ne voulant pas faire couler le sang inutilement. Apparemment, la mine du Vieux Camp s’est effondrée, et le minerai que le chef Gomez utilisait pour commercer avec le roi par-delà la barrière s’est évaporé. Il a alors décidé de rompre la trêve entre les factions, massacre les mages de feu excepté mon ami Milten, et attaque la mine des mages de l’eau.

 


Le 13e Mage est un peu sinistre. Et en plus il respecte les Orcs !

 

Je pars à la recherche du 13e mage avant de m’aventurer davantage dans ce monde en perdition. Je finis par le trouver dans un coin reculé et désolé, d’où il s’adonne aux arts obscurs. Après avoir vaincu à l’aide de malice ses puissants golems, je lui apprends tous les événements en cours. Il m’apprend qu’un fléau plus grand sous nos pieds est en passe de nous dévorer tous, réveillé au fur et à mesure par Cor Kalom et les membres les plus dérangés de la secte. Enfer et damnation, il faudrait me frayer un passage parmi le camp des orcs qui ont été coincés en même temps que nous dans la barrière. Heureusement, un prisonnier orc de la mine conquise pourra peut être m’aider…

 


Il est temps de se venger des gardes une fois pour toutes. Et de sauver mes potes, accessoirement.

 

C’est donc le moment de la bataille finale contre les troupes du Vieux Camp. Avec Gorn et quelques braves, nous reprenons au péril de nos vies la mine. Il me faut achever de nombreux guerriers au sol, car ils n’abandonnent jamais. L’Orc, qui parle heureusement ma langue, est au courant du danger, et me forge une arme rituelle que les autres Orcs respectent, sans attaquer le porteur, c’est-à-dire moi. C’est tout ce qu’il me fallait pour découvrir le sanctuaire du camp Orc, dont les abysses renferment en réalité…le Dormeur, le dieu de la secte. Il s’agit en réalité d’un terrible démon, en train d’être réveillé par Cor Kalom et ses adeptes.

 


J’ai l’armure légendaire, j’ai l’épée légendaire, que pourrait-il avoir de terrible, si ce n’est un DEMON et des zélotes dangereux ?

 

Pas le choix, je retourne chez les mages de l’eau, je fais forger l’armure ultime à l’aide des meilleurs minéraux qui soit, et je profite d’un instant d’inattention des mages de l’eau pour enchanter une épée sacrée à l’aide du minerai collecté qui aurait pu permettre avec le rituel de nous faire sortir… Un pari difficile, puisque tous me pourchassent ensuite, mais j’ai un but à accomplir. Je m’enfonce dans les profondeurs du temple, y découvre les Templiers obscurs, mes anciens camarades… Je les achève évidemment, et finalement, je vaincs le Dormeur. Sauf que…tout explose…et visiblement…la barrière avec…et moi…Oups…

 


Avant j’étais faible. Maintenant je suis sous des décombres… Je crois…

 

Et voilà, je n’abandonne jamais un récit, même deux ans plus tard. Vous êtes bien évidemment au courant de l’article sur les RPG façons Piranha Bytes. En tout cas, c’est une excellente expérience de jeu pour ma part, et je ne regrette pas d’être passé outre les graphismes, le système de combat et l’inventaire fumé. A vous les studios !

 

Les Aventures du SMM (Gothic) :

 

Le Retour du SMM (Gothic II) :

Rédacteur pour Mundus Bellicus et la Gazette du Wargamer, j'écris sur l'actualité, l'actualité culturelle, la géopolitique et l'histoire militaire.

Laisser un commentaire