Guerre totale (Dominions 4 : Dispute des Intégristes, épisode 06)

Tour 26 à 30

 

Ulm me déclare donc la guerre. Outre le fait que son armée compte 80 unités de base, je ne prend pas les choses à la légère. Pendant que je garde une force de réserve à proximité de Shinuyama pour prévenir sa prochaine invasion, j’envoie une centaine de troupes, dont une bonne part sacrée, pour m’occuper définitivement d’Ulm. Vu que son infanterie est bien équipée mais assez générique, la bataille va être longue : longues lances, excellente protection. Mes sacrés ne vont pas non plus faire très mal, mais les lances de part et d’autre vont accentuer la guerre défensive. Toutefois, mes sacrés ont une bonne protection et une excellente défense, et régénèrent la fatigue. Quant à ses arbalétriers, ils sont extrêmement embêtants : un tir au but, et c’est une protection pour mes sacrés qui saute. Je me prépare donc à les neutraliser grâce au sort Mist, limitant la précision de tous les tireurs (et de mes mages, mais on a rien sans rien). Sans vouloir me vanter (vous me connaissez), j’espère arriver à m’occuper de son armée sans trop de pertes.

 


Attaquons les métalleux d’Ulm.

 

Une fois l’armée d’Ulm vaincue, il aura le plaisir de voir une armée de morts-vivants fondre sur lui par l’ouest, même si je pense qu’une seconde armée doit être sur place. Quant à Shinuyama, j’ai bon espoir qu’il a eu peur de mes troupes invisibles et qu’il n’osera point trop pendant quelques temps me harceler. Mais mes troupes convergent vers sa position.

 


L’armée d’Ulm passe finalement les mailles de mon piège…

 


…Et je voulais plus d’unités au combat.

 


N’empêche que je ramène Mist sur le champ de bataille, un brouillard faisant tomber la précision de ces arbalétriers à 6.

 


Un résultat intéressant.

 

Malgré mon faible nombre d’unités au combat, son armée est battue et se replie…sur une province que j’ai conquise entre temps. Son paquet de troupe principal disparaît donc de la carte. Connaissant la force du joueur dans la partie, il est possible que c’était là tout ce qui lui restait : agressé dès le début par Shinuyama, Ulm n’a jamais vraiment pu s’étendre correctement.

 


Ca va faire mal.

 

Une fois Ulm calmé une bonne fois pour toute, mon armée reflue vers l’ouest, et s’ensuit un combat de regards pendant que nous nous fortifions et que nous réunissons nos troupes pour la curée. Par message, le joueur m’indique qu’il est d’abord confiant, puis que mes troupes à glamour sont trop fortes. Me rappelant les promesses de paix que je lui avais faites, je hausse les bras (et les sourcils), et il choisit de m’attaquer à Keban, le tour même où j’envoie mon armée sur la sienne. Grâce à la providence, la bataille se jouera sur mon terrain.

 


Mon armée est prête.

 


Les voilà ! Tout ça est un peu hétéroclite.

 


Et voilà mes formations, milice et mercenaires devant.

 


Mes nombreux commandent épuisent les troupes adverses à coup d’éclair, puis c’est le contact.

 


Après la fuite démoniaque, le bilan.

 

Les troupes ennemies étaient boostées par quelques sortilèges, et mes mercenaires ont pris le gros des dégâts, mais c’est bel et bien une victoire totale pour moi. Nous passons de 1850 pièces d’or de troupes nationales ennemies contre 750 à 4655 contre 910 pièces d’or. Shinuyama n’est pas une nation facile à jouer et réputée pour sa puissance. Il me reste maintenant à faire quelque chose qui est plus terrifiant : tenter de capturer son château.

 


THUNDEEEEEEEEEEER.

 

Non je plaisante, c’est assez simple. Ses troupes sont clouées sous le feu de mes mages, puis mes troupes les finissent. Et maintenant, au prochain tour, je lance l’assaut contre les murailles.

 

 

 

La Dispute des Intégristes

 

Autres récits du Chroniqueur Sparke

Administrateur et rédacteur-en-chef omnipotent, j'écris sur l'actualité vidéoludique, l'actualité culturelle, la géopolitique et l'histoire militaire, parfois en partenariat avec Historia Games, Mundus Bellicus et la Gazette du Wargamer.

One Comment
  1. Reply Karnack 26 juillet 2016 at 10 h 56 min

    Un début impeccable en tout cas 🙂 (Siny)

Laisser un commentaire