CRP Dominions 4 – La Querelle des Fanatiques – Les réformes de l’armée (16)

Tour 41 à 48

Ulm était affaiblie. Oranor était de retour dans son giron, mais les nombreuses batailles avaient épuisé l’ordre public de manière presque irréversible. Les relations diplomatiques devenaient tendues avec les autres nations. Ulm rentrait dans une phase de neutralité presque totale. Malgré cela, chaque jour, les débats à l’Assemblée devenaient houleux. Pierre voulait pactiser avec Xibalba pour avoir une part de lion. Les autres refusaient, et préféraient encore la neutralité. Quant au reste des guerriers, ils préféraient s’entraîner, en silence, et sans volonté.

Le monde était toutefois au courant de l’expérience exceptionnelle des guerriers et des mages d’Ulm, au point que le Livre des Héros n’avait jamais accueilli autant de héros de la même contrée. Obsidienne le Tueur, Magma le Soutien Indéfectible, Pierre l’Ultime Guerrier et Sous Chef le Général aux mains propres. Avec Kiyosuke et Lan Yin de T’ien Ch’i, ils étaient les seuls plus grands guerriers de ce temps encore vivant. Le souvenir de Grand Chef était malheureusement effacé.

Sous Chef avait de grandes idées. Pour ne plus jamais avoir à combattre un adversaire mobile, il divisa l’armée en petites cohortes pouvant agir indépendamment les unes des autres. Voici comment se fit la répartition en bandes de combat, composées d’une quarantaine de soldats :
– La bande de Sous Chef, Esprit et Magma au sud.
– La bande de Capitaine, Ancien, Ruisseau et Caillou au nord.
– La bande d’Officier, Aspar, Lando et Fleur au nord.
– La bande de Sergent, Fougère et Sumar au sud.
– La bande de Vinitharius, Brulure et Arbre au sud.
– La bande de Chazili, Fredegar, Rechiar et Agiwulf au nord.

Une centaine de soldats au nord et au sud n’était pas suffisant, mais l’organisation suffisait, d’autant plus que tous ou presque savaient se camoufler dans la nature. Cette organisation était vouée à de grandes choses, d’autant plus quand le terrible Vortex Sanglant de Xibalba entra en action pour plonger le monde dans la folie et la mort, et plus particulièrement Ermor. Les nations du monde commencèrent à s’élever, et parmi elles, Agartha, qui eut droit au message diplomatique le plus long de la part d’Ulm :

Missive diplomatique à destination d’Agartha.

Créatures des cavernes, peuple d’Agartha,

Nous ne croyons qu’en une chose à Ulm : la guerre. La guerre est la cause et la conséquence de tout dans l’univers. La guerre de la matière, la guerre des espèces, la guerre des peuples et maintenant la guerre des dieux.

Il y a des trônes, il y a des aspirants-dieux, il y a des tensions. Tout cela finira bientôt par une guerre terrible qui engloutira le monde entier et résultera en la disparition de la totalité des espèces et des peuples de la planète, excepté un.

Ulm est neutre, vous l’avez dit. Nos commandants, expérimentés par des années de lutte avec Xibalba, n’ont pourtant pas empêché les hordes noires de déferler sur nos plaines. Nous n’allons pas vous le cacher, nous avons une farouche haine de Xibalba. Mais, malgré tout, Xibalba s’est avéré porteur d’un projet politique plus vaste que notre simple conflit. C’est pourquoi, non content d’accepter la paix, Xibalba a autorisé le retour d’un de nos châteaux sous notre giron.

Protoklitus est un être brave, tout comme Grand Chef l’était. Mais la bravoure est une chose, la politique en est une autre. Selon Pierre, nous sommes alliés à Xibalba, selon Sous-Chef nous sommes neutres. Deux factions s’affrontent tous les jours.

Que vous nous ayez demandé conseil prouve que vous aussi, vous tentez d’assembler les choses de manière logique. Mais je vais vous dire, nous pensons à Ulm que bientôt, Xibalba et ses alliés se jetteront sur le monde. Ermor tombera le premier. Ensuite, les alliances seront brisées, et le roc et la pierre ne seront pas suffisants pour empêcher les hordes de Mitclan et de Xibalba de s’entretuer. Et puis, finalement, l’un des deux, exangue, sortira vainqueur et brisera d’un coup sec la résistance de l’ensemble de ses ennemis.

Ce n’est que pure spéculation bien sûr. Mais si vous devez faire un choix, faites-le sciemment et bientôt. Vous êtes après tout la troisième puissance du monde d’après nos estimations, vous avez encore les moyens de vous affirmer. Bientôt, il sera trop tard pour empêcher le monde de brûler. Songez-y Agartha, songez-y en constatant nos faiblesses et notre anéantissement, et notre incapacité à choisir un camp.

Quant au Chroniqueur Sparke, nous ne connaissons rien de lui, seulement qu’il vient d’Ulm et voyage de par le monde. Nous ne savons pas s’il s’agit d’un humain ou d’une créature étrange, mais comme vous, nous avons à notre disposition ses chroniques. Sans que nous sachions comment, il nous a laissé la veille un message, sachant avant votre message ce que vous alliez dire. Nous vous le donnons :

« Agartha, république du dessous, puissance cavernicole montante à la puissance aussi terrible que le roc, il se peut que je vienne vous visiter. Sous une forme ou une autre. Je suis déjà venu, et mon retour est imminent. La mort nous attend bientôt, les derniers voyages de formation sont toujours bons à prendre. Si un individu étrange s’approche un jour de vos portes en portant le manuscrit intégral des Chroniques, scellées par un sceau magique datant du grand Pantokrator, alors si votre but est de m’accorder un sauf-conduit, il faudra laisser rentrer cet individu. Vos magnifiques cavernes sont une des dernières choses que j’admire encore dans ce monde où baignent dans le sang tant d’êtres vivants.
Amitiés,
Chroniqueur Sparke. »

Voici donc la réponse d’Ulm l’affaiblie à vos demandes.
Puisse la sagesse vous guider désormais.

Administrateur et rédacteur-en-chef omnipotent, j'écris sur l'actualité vidéoludique, l'actualité culturelle, la géopolitique et l'histoire militaire, parfois en partenariat avec Historia Games, Mundus Bellicus et la Gazette du Wargamer.

Laisser un commentaire