CRP Dominions 4 – La Querelle des Fanatiques – Le temps est venu (3)

La fière nation d’Ulm se lève maintenant, prête à marcher au combat sous la houlette du Veilleur. Sorti de son rocher désormais brisé, il observe le monde qu’il avait oublié durant des siècles et des siècles. Les hautes montagnes, les sombres cavernes, les profondes forêts et les larges plaines avaient été façonnées par le Pantokrator lui-même. Et son rôle avait été de tenir ce bout civilisé, jusqu’à ce qu’il s’endorme d’un long et profond sommeil. Le Pantokrator parti, le Veilleur devait continuer la tâche qui lui avait été confié. Tous les peuples se levaient en masse, une guerre sanglante allait avoir lieu, mais il y n’y aura qu’un seul vainqueur.

Ulm… Cette nation d’humains téméraires et durs comme le roc, sera son épée ; la puissance et l’habileté de ses shamans sera son bouclier. Ensemble ils vaincront. Ils n’ont de toute façon plus le choix.

Nous…
Le Veilleur est là…  Le Taureau des Tempêtes, le Roi de la Pierre, le Seigneur des Illusions et de la Mascarade. Mais qui y a t-il donc à affronter ?

Les engeances des tréfonds
Xibalba, les Gardiens du Soleil. Des légions ténébreuses de chauve-souris corrompues par les enseignements de Mictlan. Soi-disant gardiens du soleil et de la lune, ils se sont mis à sortir de leurs cavernes humides par milliers en suivant Findus, le Seigneur de l’Ordre, la Montagne de Force et l’Ennemi des Ténèbres. Sous sa coupe, le monde doit plier et le soleil régner.

Les démons des montagnes
Yomi, les Rois des Onis, des honnis si vous préférez. Dans leur tas de cendres qui leur sert de repère, ils se regroupent, attirant les plus vils des humains, ouvrant des portails maléfiques menant à des forces insondables de dévastation et de mort. Ils respectent celui qui les a réuni, à savoir Fujin, le Divin Scribe et l’Amateur de Guerre. Reste à savoir s’il restera un amateur.

Les singes au service du divin
Kailasa, l’Ascension des Rois-Singes. Sous ce mont, des êtres moitié-divins sommeillaient jusqu’à ce que des légions de singes à peine dégrossis ne trouble leur sommeil. Ils les prirent sous leur coupe, leur apprirent tout ce qu’il y avait à savoir, et formèrent une véritable civilisation. Dans les jungles luxuriantes, des singes de toute stature se lèvent et marchent en cadence, suivis par les danseurs mystiques. La seule personne qu’ils suivent : BlissMan, le Premier Né de Gaïa, le Prince des Animaux et le Seigneur de la Guerre. Les légions de singes se fraient maintenant un chemin à travers le monde civilisé.
Les guerriers Vanirs adeptes des illusions
Vanheim, l’Age des Vanirs. Dans des contrées lointaines et magiques, les Vanirs sont nés. Décidés à sortir de l’anonymat, ils asservissent brutalement les hommes et les êtres qu’ils considèrent inférieurs, sans crier garde. Maîtres des illusions et de l’enchantement, il ne leur faut qu’un instant pour s’approcher d’une cité sans se faire repérer, et autant de temps pour abattre ses murs pendant que les hommes peinent à simplement les approcher. Navigateurs nés, ils ont aussi sous leur coupe des nains faiseurs de métal. Ils suivent désormais Svärnaud, le Mécène des Forgerons. Nul doute que ces êtres seront prêts à tout pour arriver à leurs fins.
Les créatures des cavernes
Agartha, les Etres Pâles. Ces cyclopes hantent les profondeurs de notre terre, des aquifères aux cavernes sombres. Menés par des oracles tissant les fils du destin, ils grandissent, peu à peu. La venue récente d’Indicible, l’Esprit d’Obsidienne, Le Dieu aux Nombreux Noms et Celui qui est sur la Montagne, ne va pas les arrêter, bien au contraire. Ils se rapprochent chaque jour de la surface.
Les Sacrificateurs, hommes et bêtes
Mictlan, le Temps du Sang. Cette ancienne tribu isolée a su à force de conquêtes former un véritable empire, dominé par les rois-prêtres. Au nom du Dieu Affamé, du Soleil et de la Lune, de la Pluie et de la Forêt, ils sacrifient des milliers de vierges chaque année, et emmènent leurs esclaves en première ligne pendant que leurs guerriers sacrés se transforment sous l’effet de transes en animaux et en bêtes féroces. Ils suivent désormais Civitavecchia, l’Essence de la Fertilité, la Reine de ce Monde, la Maîtresse de la Forêt et des Insectes. Ils viennent, cachez-vous.
L’Empire du Milieu
T’ien Ch’i, Eté et Automne. Les nobles, en quête de gloire, ont fait de T’ien Ch’i une grande nation, emmenant leurs compatriotes à la conquête du monde. Plus reclus, les Mages de la Voie apprennent petit à petit tous les secrets de ce monde, et forment les fameux Guerriers des Cinq Eléments. Ces moines-guerriers servent bien souvent de force principale, appuyés par les nombreuses troupes nobiliaires. Wu Min, le Dieu de la Cité et l’Impitoyable Pasteur sert désormais de divinité tutélaire.

Les citoyens-guerriers
Ermor, la Nouvelle Foi. Peuple polythéiste, les habitants d’Ermor ont toujours vécu dans leur gigantesque cité, presque labyrinthique, d’où leurs nombreuses expéditions partent pour conquérir les régions alentour et les intégrer comme alliés. C’est de là que viennent les Auxiliaires Lézards. Récemment, la foi dans leurs anciens dieux a vacillé. Le nouveau culte s’est rapidement mis en place, beaucoup moins permissif envers les autres, et Ermor se prépare à la guerre depuis l’arrivée de Silon le Tourmenteur, le Réceptacle de Puissance, l’Invincible et Toujours Triomphant Prince du Rapprochement.

Administrateur et rédacteur-en-chef omnipotent, j'écris sur l'actualité vidéoludique, l'actualité culturelle, la géopolitique et l'histoire militaire, parfois en partenariat avec Historia Games, Mundus Bellicus et la Gazette du Wargamer.

Laisser un commentaire