CRP Dominions 4 – La Querelle des Fanatiques – La marche des guerriers (5)

Tour 3



L’arrivée du Guerrier-Forgeron Pierre coïncida très exactement avec la compréhension finale du premier Cercle de la magie de la Construction. Il emmena avec lui cinq gemmes de terre, que Le Veilleur accepta sans plus attendre pour continuer ses recherches. Grand Chef avait aussi envoyé un messager pour demander si les Guerriers fuyards de sa troupe avaient bien été récupérés.


Grand Chef était un bon commandant, mais surtout un guerrier dans l’âme. Obnubilé par les mots de pouvoir, à l’arrière de la formation, il n’avait pas vu les dagues et les flèches s’enfoncer dans la chair des hommes de son groupe de raid. C’est le flegme des Mères de la tribu qui fit fuir les guerriers de la tribu du Loup, qui s’étaient crus vainqueurs quand les haches avaient cessé leur oeuvre meurtrière et que les guerriers avaient tourné les talons. Les flèches perçaient leur coeur avec facilité, tandis qu’une fureur divine tombait sur eux. Avant d’arriver jusqu’à Grand Chef, ils moururent.


Toutefois, dans le monde des clans et des tribus, l’honneur avait une part importante. Conscients d’avoir été battu, la Tribu du Loup accepta de prêter allégeance au Veilleur, qui devait être vraiment divin pour avoir choisi de telles guerrières. Quant à Grand Chef, il accepta la fuite de ses guerriers. Ils n’étaient pas habitués à des opérations militaires de cette envergure, et l’habitude des raids leur avait fait comprendre qu’il valait mieux parfois tourner les talons que mourir pour rien.


Menés par leurs shamans, les guerriers de la tribu du Loup étaient indisciplinés, impulsifs mais diablement efficaces en grand nombre. Equipés d’armures sommaires de cuir, ils portaient à leur ceinture des dagues et des arcs courts. Le représentant de Grand Chef sur place décida d’appeler à lui des jeunes Loups qui voulaient participer à la gloire du Veilleur, et plusieurs répondirent présents.

 

Grand Chef ne voulut pas risquer la vie de ses guerrières, et il décida de faire un crochet par la capitale pour récupérer les recrues du Veilleur. 


Le charisme et la puissance du Grand Chef lui valurent d’inspirer la crainte dans le monde et d’apparaître dans la liste des guerriers les plus redoutés, au milieu des mercenaires, des grands gérants de province et des commandants d’autres nations. Parmi eux, on retrouvait Bernard le Brave, mercenaire de son état, Rimmner le Vanir, hautain et cruel, Caligulux d’Ermor, le capitaine consciencieux, Earthborn d’Agartha, le mystérieux, Xeong Yu Sen de T’ien Ch’i, le noble, Tezcatlipoca de Mictlan, l’adorateur de démons et les deux larrons Acan et Jacawitz de Xibalba, prophète et chauve-souris ordinaires côte-à-côte. Où étaient Yomi et Kailasa ?


Buisson, embusqué comme à son habitude, avait réussi à déterminer que la garnison de la province de la Plage aux Sabres était bien équipée, mais manquait de volontaires. Toutefois, des rumeurs faisaient état au sud d’une nouvelle foi, et c’est un Buisson téméraire qui décida d’aller vérifier sur place de quoi il retournait.

Tour 4

Protoklitus l’archevêque d’Ermor devint le nouveau prophète de ce peuple, suivi par Stonemined le Seigneur d’Autrefois pour Agartha . Tout ça devenait extrêmement religieux, trop pour le Veilleur. Son but à lui était de s’élever pour retrouver à nouveau le Pantokrator pour lui demander des comptes, et surtout de rétablir l’ordre sur le monde. Tâche difficile.


Buisson repéra finalement la nation des singes de Kailasa au sud. A l’ouest, une délégation d’Ermor parvint jusqu’aux remparts d’Ulm pendant que les guerriers de la tribu du Loup contemplaient de loin les lignes de soldats à la bannière pourpre. Un traité de neutralité fut rapidement conclu. Grand Chef n’avait pas envie de multiplier les fronts pour le moment. On calma l’agitation de la tribu du Loup dans le même temps. La force de Grand Chef reprit forme quand celui-ci reprit contact avec les guerriers honteux qui avaient fui. Le Veilleur lui-même intervint en leur faveur : ils n’étaient qu’hommes. Cela accentua davantage leur détermination à ne plus faillir, ce qui était le but recherché. 


Par ailleurs, des jeunes filles d’Ulm abandonnèrent leur foyer pour suivre le message du Veilleur, et s’armèrent de pied en cap d’acier. Elles formeraient le fer de lance de la force de Grand Chef pendant que Mictlan, doutant de ses capacités, mobilisait les forces de compagnies de mercenaires, dont celle fameuse de Bernard. Grand Chef porta ainsi la combat dans la province de la Blanche Route.


De braves commandants de province étaient morts, et les nations « religieuses » commençaient à avoir leurs têtes. Les singes aussi, puisque le prophète Bhiru rejoignit ce groupe restreint qu’était le hall de la gloire. Acan de Xibalba avait laissé sa place à Uyitzin, et Ueuecoyotl rejoignit son collègue de Mictlan.

Administrateur et rédacteur-en-chef omnipotent, j'écris sur l'actualité vidéoludique, l'actualité culturelle, la géopolitique et l'histoire militaire, parfois en partenariat avec Historia Games, Mundus Bellicus et la Gazette du Wargamer.

Laisser un commentaire