AAR Dominions 4 – Duel au Sommet – La bataille d’Utonshire (19)

Tour 21 : partie 1
La grande bataille de notre temps a eu lieu. Les deux grandes armées se sont jetées dessus avec véhémence, alors voyons comment la bataille s’est déroulée, point par point.
Flanc droit de mon armée : des éléphants et des hommes-poissons.
Centre de mon armée, des mort-vivants. Flanc gauche, de la milice.
Mon adversaire… Ca fait beaucoup de géants !
Un géant.
Un autre géant.
Un dangereux géant.
Un héros géant.
Mon flanc droit rencontre son flanc gauche et les géants sacrés abattent les éléphants.
A quelques mètres les uns des autres, mes goules et ma milice sont prêtes à rentrer en contact…
Contact !!!!
Mon flanc gauche dépasse leur flanc droit, c’est une bonne chose.
Mes commandants font des paris.
La bataille fait rage mais les miliciens finissent par s’enfuir. Qu’importe, les démoniaques sacrés les remplacent.
Mon flanc droit est en passe d’être enfoncé par ces géants à la peau dure.
Et c’est la fuite ! Damn it !
Mes commandants commencent à s’inquiéter un peu avec tous ces fuyards.
Ils dépassent dangereusement ma ligne de front…
….pour rattraper les fuyards et tailler un bout de gras avec les commandants. Littéralement.
Mais, que vois-je, un fuyard géant (moral en rouge !) !
Mon flanc gauche se débrouille très bien. Mes sacrés dépotent.
Fuyez tous !
Mes sacrés les plus braves essaient d’empêcher le flanc gauche de l’armée ennemie d’atteindre Lord Lankada et Eric…
…en vain.
Trop de frères-démons sont morts. C’est la déroute pour les derniers braves de Lanka.
Lord Lanka, Eric et un sacré rencontrent un loup et un géant.
Eric se met à courir, mais Lord Lanka n’a pas dit son dernier mot. Il se lance sur le géant en face et le réduit en charpies
Mais il est blessé. Et le loup ennemi se charge de l’achever d’un coup de croc pendant qu’il met à terre son premier adversaire.
Ainsi s’achève la bataille d’Utonshire. Seuls quelques démons et Eric ont réussi à s’en sortir. Eric peste contre ces ganas qui ne sont pas arrivés au moment où il fallait. En effet, mon erreur est d’avoir commencé la guerre totale trop tôt. Un tour de plus et je mettais une soixantaine de ganas, ces troupes éthérées que personne n’arrive à toucher, en première ligne pour fatiguer l’ennemi. 
Tout s’est quand même passé comme prévu : les mercenaires se sont fait décimés, et j’emporte 70 géants dans cette bataille avec moi. Les conséquences de cette bataille vont quand même être lourdes…

Administrateur et rédacteur-en-chef omnipotent, j'écris sur l'actualité vidéoludique, l'actualité culturelle, la géopolitique et l'histoire militaire, parfois en partenariat avec Historia Games, Mundus Bellicus et la Gazette du Wargamer.

Laisser un commentaire