Le jeu des alliances (Dominions 4 : Game of Crones, épisode 06)


Une bonne grosse défaite…

 

Mitclan disparu, il était temps de glorieusement reprendre les forteresses vidées de leurs occupants. Après tout, le peuple d’Ermor n’avait pas encore construit une seule place-forte. Une armée se prépara à aller dans le nord. Niveau diplomatie, Ulm et Tien’Chi envoyèrent de nombreux diplomates qui furent reçus avec dédain et irrespect. Ulm proposait la meilleure offre possible et imaginable, mais il fallait encore réfléchir. Dans le doute, Sparkus accepta, et mena une seconde armée au sud, pendant qu’une armée grimpait au nord récupérer toutes les provinces de Mitclan. Bien entendu, la stratégie était de gagner du temps. Pendant qu’Ulm s’acharnait sur Tien’Chi, Ermor devait s’étendre avant que ce ne soit son propre tour. Mais tout se présentait bien. Au sud, une province de Tien’Chi fut tranquillement capturée, et Sparkus chantait des louanges à Tartara jusqu’au moment où une flèche isolée s’abattit sur lui et lui transperça le cœur. Ainsi s’éteignit piteusement Sparkus. Dans la cité d’Ermor, les sénateurs reprirent le contrôle de la politique : tous les hérétiques devaient mourir. Cette politique enthousiasma les citoyens.

 


…Et un prophète en moins ! (le centurion)

 

Les deux châteaux du nord furent rapidement pris, et l’armée d’Ermor arriva jusqu’à l’ancienne capitale ennemie. C’est à ce moment qu’Ulm osa traiter l’allié Ermor de lâche. Ce qui ne fut pas du goût des sénateurs qui rompirent tous les échanges, et lancèrent des armées vers l’est. Tien’Chi se rallia à son ancien ennemi, et envoya quelques archers se casser les dents sur les provinces du sud. On sentait que leur force s’étiolait. Restait Ulm, qui n’était pas tendre. Ses armées déferlèrent au nord et au sud, tandis que les propres forces d’Ermor se faisaient encercler et vaincre, ou pire, devaient se replier. Les sénateurs, apeurés, ramenèrent et centralisèrent leurs forces. Un jeune ambitieux pénétra le temple de Tartara et sortit avec de nouveaux pouvoirs, mais il n’avait plus aucun appui politique.

 


On s’occupe du nord quelques tours avant que Ulm n’attaque

 


Elle est là !

 

La situation n’avait que trop peu changée quand Tartara sortit des abysses. Après avoir eu un topo de l’état global d’Ermor, sa première action fut de dissoudre le Sénat. Littéralement. Elle prit elle-même le commandement des troupes, et commença à recruter les vieux de la capitale. Tout le monde devait se lancer dans l’action. Trois armées d’invasion s’enfoncèrent à l’est dans le territoire de Ulm, mais celui-ci se repliait sur ses trônes. Foutue sorcière pensait Tartara. La mort de sa consœur de Mitclan l’avait fait ricaner, mais la sorcière d’Ulm était une vraie vicelarde. Quant à celle de Tien’Chi, elle n’intéressait tout simplement pas Tartara ni Ermor en général. Et ils ne s’y trompèrent pas : aucune force venant de Tien’Chi ne vint chambouler l’équilibre des provinces d’Ermor. Ulm était l’ennemi…

 


On attaque l’est

 

Mon dieu, on se fait maraver la tronche. Et en plus, Ulm et Tien’Chi en même temps. Heureusement que ce dernier est assez affaibli depuis qu’il s’est pris TOUT Ulm dans la tronche. Cette partie, je sens bien que je vais la perdre !

 

Liste des épisodes :

 

Autres récits du Chroniqueur Sparke

Administrateur et rédacteur-en-chef omnipotent, j'écris sur l'actualité vidéoludique, l'actualité culturelle, la géopolitique et l'histoire militaire, parfois en partenariat avec Historia Games, Mundus Bellicus et la Gazette du Wargamer.

Laisser un commentaire